mardi 25 février 2014

Animale de Victor Dixen



Animale 
de
Victor Dixen
400 pages, 17.90€
Young Adult
Edition Gallimard Jeunesse, 22 août 2013

1832. Blonde, 17 ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les soeurs l obligent-elles à cacher sa beauté troublante ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité : il y a au coeur de son histoire un terrible secret.

Et si le conte le plus innocent dissimulait l histoire d amour la plus terrifiante ?



Me revoilà avec la chronique d’« Animale » de Victor Dixen, c’est le premier roman que je lis de l’auteur, je rêve de lire sa saga « Jack Spark », mais en grand format on ne trouve plus tous les tomes et en poche je n’ai que le tome 1 et 2, j’attends depuis longtemps la sortie des 2 autres tomes, mais bref passons.

Vous le savez peut-être, ces prochains mois (années) je compte lire un maximum de réécritures de contes, c’est un sujet qui me passionne. 

Quand Animale est sorti, je l’ai directement acheté, mais vous le savez comme moi, il y a toujours un livre à lire avant (vive les PAL immenses).
J’avais prévu de le lire coûte que coûte cette année ; quand mon bouchon d’amour s’est proposée pour en faire une lecture commune j’ai dit oui immédiatement !

Je peux déjà vous dire que j’ai eu un coup de cœur pour ce livre, pour l’écriture que j‘ai adorée, pour l’intrigue, pour les histoires de Gaspard et Renée et celle de Gabrielle et Sven, si vous voulez savoir de qui il s‘agit, il vous faudra lire le livre.

Dès les premières pages, j’ai été happée dans l’histoire de Belle, cette jeune fille de 17 ans enfermée au couvent de Saint-Ursule, les sœurs l’empêchent de voir la lumière du soleil et même de sortir comme ses autres camarades. Elle et en proie à des moments de torpeurs, des absences qu’elle ne peut expliquer et qui font partie de sa vie depuis ses 4 ans. 
On l’oblige à porter des lunettes teintées et à cacher sa magnifique chevelure blonde. 
Un soir, un inconnu vient toquer à la vitre de sa chambre et lui remet une enveloppe mystérieuse.
 À partir de ce jour-là, la vie de Belle, tout ce qu’elle pensait connaître va totalement changer, je ne vous en dirai pas plus, je ne veux surtout pas vous spolier.

La plume de Victor Dixen est pour beaucoup dans l’attachement que j‘ai eu pour ce conte ; il utilise des procédés très intelligents qui vous pousse à poursuivre votre lecture pour vous emmener au cœur de l’intrigue, le passé de belle et son futur.
Il entremêle plusieurs récits, nous suivons la vie de Belle, mais aussi celle de Gabrielle de Brances grâce au dossier qui lui a été remis. Par quelques sauts dans le passé grâce à l’un ou l’autre des protagonistes, en suivant d’autres personnages que Belle, il nous fait comprendre tout l’enjeu de ce mystère qui s’épaissit de plus en plus tout en nous laissant quelques indices.

Le roman est découpé en 4 parties, chacune est importante, maîtrisée, fouillée et complète. Elles ont toutes leurs importances et apportent son lot de réponses ou de questions. Vous trouverez, au début des parties, des passages du conte original. J’ai envie de vous développer les 4 parties, mais ce serait vous gâcher les belles découvertes qu’il y a à faire.

J’ai adoré qu’il y ait une véritable progression dans ce roman, aussi bien du côté fantastique que du côté des personnages. 
On commence par faire la connaissance de Belle au couvent, un endroit sombre, froid et lugubre, puis au fur et à mesure des pages qui défilent nous voyageons afin de découvrir comme Belle quelle est cette mystérieuse malédiction qui semble planer autour d’elle. 
Nous partons ainsi à travers les Vosges, la Moselle, en passant par Rome et la bibliothèque bien gardée du Vatican, jusqu’au Danemark.

Le récit est complet. Tout est retranscrit à merveille, que ce soit la vie au couvent, le contexte politique de l’époque avec les campagnes napoléoniennes et la fuite des aristocrates (le roman se situe en 1832).
 Rien n’est laissé au hasard, pour que le lecteur appréhende complètement le roman
L’auteur explique tout, mais toujours de manière fluide, c’est un roman passionnant et intéressant.

Les actions et rebondissements sont présents du début à la fin, on ne peut s’ennuyer une seule seconde, Victor Dixen sème les indices, il sait titiller notre curiosité, car il faudra attendre la toute fin du livre pour comprendre tous les enjeux dont il a été question tout au long du roman
On comprend au final que nous sommes au milieu d’une « toile d’araignée » ou chaque révélation, chaque personnage, chaque notion (qu’elles soient politiques, religieuses, surnaturelles, et même mythologiques), chaque lieu, sont des fils qui ont leur importance.

Vraiment, l’auteur n’a rien laissé au hasard, on sent le travail de recherches qu’il a effectué, le travail d’écriture pour que tout s’emboîte et soit clair.

J’ai aussi apprécié la romance, je devrai même dire les romances, qu’il y a dans le roman, je ne vous dirai pas lesquelles, mais ces 2 belles histoires m’ont passionnée. Des émotions justes, fortes, que l’on ressent vivement, mais qui ne prennent pas le pas sur l’intrigue, à travers ces romances l’auteur nous montre que les barrières parfois insurmontables ne le sont pas tant que ça (enfin, je pense, ce n’est que mon interprétation) et que l’amour est bien plus fort que tout.

Je pourrai vous parler des heures de ce roman, tant il y a matière à en dire, un roman vraiment complet où l’on trouve des notions et des valeurs fortes telles que l’amour, la liberté, la quête d’identité, les apparences qui ne sont pas toujours celles que l’on croit et l’on en vient à se demander qui est le véritable animal. L’homme ne serait-il pas le plus cruel des animaux ?

Des passages cruels, tragiques et durs, d’autres emprunts de poésie et de douceurs, des éléments fantastiques, des éléments surnaturels, des personnages tous très bien construits avec une psychologie qui leur est propre, on peut très facilement se les imaginer, que ce soit les « bons » comme les « méchants ».

Victor Dixen réinvente le conte de Boucle d’or et des trois ours avec une totale maîtrise, presque comme si vous lisiez les archives de l’origine de ce conte, je peux dire que je me suis prise au jeu. J’ai découvert, en lisant le roman, que le conte ne vient pas des frères Grimm comme il est courant de l’entendre (et comme je le pensais), mais la toute première version vient de Robert Southey, il a d’ailleurs sa place à un moment donné du roman.
Une réécriture de conte merveilleuse, Boucle d’or et les trois ours, pour moi, n’aura plus ma même signification.

En résumé ; un récit initiatique sur la quête d’identité et de vérité, une intrigue originale passionnante et bien ficelée, des détails soignés, une écriture qui, pour moi, m’a envoûtée et est parfaite, des personnages variés et complexes, une époque et des lieux parfaitement retranscrits, une ascension dans le roman sans temps mort, un contexte historique intéressant, des lieux magnifiques (depuis j’ai envie moi aussi de découvrir Épinal et sa région).
C’est l’ensemble qui fait la beauté de ce livre. 
Un roman addictif à lire !!

Un roman que je vous conseille absolument si vous êtes comme moi friand des contes et de leurs réécritures ou juste pour découvrir la plume et le talent de l’auteur.

La chronique de mon bouchon d'amour (click click sur la bannière)



Pour en savoir plus

J’ai voulu en savoir plus sur ce conte et l’auteur m’a gentiment répondu
Si vous êtes curieux comme moi :

Un lien en anglais que l’auteur m’a donné qui explique l'évolution de Blonde 
Et un autre très très intéressant que Victor Dixen m’a aussi donné qui reprend les différentes interprétations du conte

Concernant l’auteur :



Victor Dixen est né d’un père danois et d’une mère française. Enfant, il échappe à la surveillance de ses parents et s’embarque dans les montagnes russes du plus vieux parc d’attractions du monde, le Tivoli de Copenhague. Souffrant depuis cet incident d’insomnies tenaces, il consacre l’essentiel de ses nuits à l’écriture de son premier roman Le Cas Jack Spark (Grand Prix de l’Imaginaire 2010, catégorie jeunesse), d’abord publié aux éditions Gawsewitch, puis en Pôle fiction chez Gallimard Jeunesse.

Été mutant, Automne traqué, Hiver nucléaire et Printemps humain relatent les aventures d’un adolescent insomniaque qui découvre sa nature mutante lors d’un camp de rééducation. Sur ce camp qui ressemble à s’y méprendre à une prison, le mystérieux docteur Krampus règne en maître absolu, appliquant d’effroyables méthodes de rééducation qui laissent les pensionnaires plus morts que vifs... Comment un frêle garçon comme Jack parviendra-t-il à survivre à cet enfer ? Quel est le sens des terribles cauchemars qui s’intensifient depuis son arrivée à Redrock ? Le fait que la racine de ses cheveux ait subitement viré au bleu constitue-t-il un nouveau symptôme de son étrange maladie ? Autant de questions qui taraudent Jack. Homme ou monstre, il devra faire face à la dualité qui l’anime et assumer son nouveau rôle. La guerre est déclarée, et elle est historique.

En 2013, Victor publie un nouveau roman, Animale (Gallimard), dont il a fait l'annonce en avant-première aux Imaginales... (Source le site des imaginales click click)


Si vous vous rendez aux Imaginales (bande de petits veinards) Victor Dixen est l’invité coup de cœur de cette édition et sera bien entendu présent et c’est là que je déteste vivre en Belgique ^^


Animale est aussi en lice pour le grand prix de l’imaginaire dans la section roman Jeunesse francophone

13 commentaires:

  1. Une très belle réécriture, je suis contente que tu aies été toi aussi sous le charme.
    C'est vrai que c'est complexe et recherché, d'où ta métaphore de la toile d'araignée :)

    RépondreSupprimer
  2. ton article me donne envie d'en apprendre plus sur ce livre :) je ne lis jamais de contes ou de réécriture de contes, mais ce livre me donne envie de commencer :)

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai dans ma pal. Je l'avais acheté aussitôt que j'ai lu le prélude et depuis il attend le pauvre :( j'espère trouver le temps de le sortir prochainement

    RépondreSupprimer
  4. J'avais adoré ce roman aussi, je suis contente que tu ai aimé :D
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  5. Superbe chronique ma choupette, je suis vraiment ravie qu'il t'ait plu <3 Comme je te le disais, j'ai un peu décroché sur la fin, mais globalement cela reste une excellente lecture. Que j'ai été ravie de faire avec toi :D Moi aussi j'ai beaucoup été touchée par les deux romances, j'aurais même que celle de Gabrielle et... CHUUUUT :D
    Je t'embrasse fooooort ma toute belle <3 <3

    RépondreSupprimer
  6. J'avais beaucoup aimé aussi ! Contente que ça t'ait plu :)

    RépondreSupprimer
  7. un livre que j'ai reçu à Noël mais qui n'est pas encore sortit de ma PAL merci pour ton avis qui est attrayant ^^

    RépondreSupprimer
  8. Il est dans ma PAL, il va vite en sortir :D

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Miss,
    J'espère que tu vas bien? On a plus de nouvelles du blog :'(

    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Coucou ma souris, j'espère que tu vas bien, je viens régulièrement sur ton blog voir si tu postes un article et sur ta page Facebook aussi mais comme on a pas trop de nouvelles j'espère que tu vas bien et que tu te reposes bien <3 Je te fais tout plein de bisous en espérant te revoir très bientôt dans le coin ma belle <3

    RépondreSupprimer
  11. J'ai hâte de lire ce livre qui fait parti de mon immense PAL :D
    http://dustofpastel.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  12. J'ai vraiment apprécié cette lecture, je ne connaissais pas l'auteur avant, belle découverte ! Si tu veux tenter de gagner un roman de la rentrée littéraire ado de chez Thierry Magnier, c'est maintenant sur mon blog, vite le concours se termine ce soir ! :)
    http://www.shoparoundtheco.fr/justice-louie-sam-concours/

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire fait toujours plaisir ♥ Merci 😊

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...