vendredi 27 octobre 2017

[Avis] Heartless de Marissa Meyer


Marissa Meyer j’en suis fan depuis son écriture de la saga « Les chroniques Lunaires », quand j’ai vu qu’elle avait écrit un nouveau roman je n’avais envie que d’une chose : qu’il soit traduit en français.

Aussitôt reçu aussitôt lu, une fois de plus Marissa Meyer m’aura emporté dans son univers. 
Ici, il s’agit d’une réécriture du célèbre conte Alice au Pays des merveilles, mais, même les personnes qui n’aiment pas le conte apprécieront ce roman qui est abordé d’une manière totalement originale avec sa propre intrigue même si l’on retrouve des personnages connus tels que le chapelier fou, le lièvre de mars, le lapin blanc, le chat du Cheshire.

2 personnages sont centraux à l’histoire Catherine Pinkerton et Badin, le fou du Roi de cœur.

Catherine, malgré son rang, ses parents font partie de la noblesse, adore par-dessus tout faire de la pâtisserie avec sa servante et meilleure amie Marie-Ann. 
Catherine rêve beaucoup, c’est une jeune fille enjouée, elle a pour rêve ultime non pas d’épouser un riche héritier, mais d’ouvrir sa propre pâtisserie. 
Ses parents, eux, surtout sa mère, a d’autres projets en tête pour sa fille. 
Un bal est donné par le roi, Catherine et ses parents s’y rendent, la jeune fille ne s’en doute pas, mais elle est là, car le roi a pour projet de la demander en mariage. 
C’est à ce bal qu’elle va rencontrer le jeune homme qu’elle voit en rêve : Badin, le fou du roi.
Badin la repère, lui aussi, ce soir-là et voudra la revoir.

Vous vous en doutez, Catherine n’est autre que l’horrible reine de cœur d’Alice au Pays des merveilles, mais ici elle est profondément gentille et honnête, ce roman de Marissa Meyer vous fera comprendre pourquoi elle est sans cœur dans le conte.

Marisa Meyer développe à la fois une intrigue originale, mais ne s’éloigne pas trop de l’original de Lewis Carroll en gardant la magie, la loufoquerie, les animaux qui parlent, etc.
 Malgré tout, c’est une splendide histoire d’amour qui m’aura, moi aussi, brisé le cœur.

J’ai adoré le personnage de Badin, il est loyal, honnête, courageux, même quand il doit avouer à Catherine la raison de sa présence au Royaume de cœur. 
Un personnage masculin très réussi qui m’a fait rêver et battre le cœur. 
Le corbeau est aussi un personnage intéressant qui m’a fait penser au poème Le Corbeau de Edgard Allan Poe et je ne m’étais pas trompée, car l’auteure s’en est inspirée pour le créer, elle le dit dans ses notes.

Les relations établies entre les personnages existant dans le conte original sont merveilleusement réussies, ils ont leur rôle à jouer dans l’intrigue et pour certains on comprend comme pour la reine ce qui les a fait devenir fou ou méchant alors qu’ils ne l’étaient pas du tout.

L’auteure nous entraîne dans son histoire nous faisant comprendre comment la douce et gentille Catherine va devenir cette reine horrible et psychopathe connue pour sa célèbre phrase « qu’on lui coupe la tête ». 
C’est aussi et surtout une romance, l’histoire d’un amour impossible entre deux êtres de niveaux de vie différents ; Catherine est la future reine du royaume de cœur si elle accepte la demande en mariage du roi, Badin n’est qu’un fou, juste là afin de divertir les nobles, mais ce personnage est bien plus complexe, il cache un secret que j’ai vraiment adoré. 
Une intrigue supplémentaire qui ne manque pas de piquants. 
Les personnages des trois petites filles du puits à mélasse m’ont fait froid dans le dos.

Je me suis réellement attachée à Catherine au point de plaindre la méchante reine que je déteste pourtant dans le conte de Lewis Carroll, Badin va lui aussi me manquer de même que le chapelier, le corbeau, les personnages centraux du roman, au cœur de l’intrigue et du dénouement.

Elle aborde aussi des thèmes importants comme la condition féminine à l’époque victorienne, la vanité des gens de la noblesse qui pourtant n’ont rien de noble ; la loyauté des animaux et bien sûr l’amour et tout ce à quoi l’ont peut renoncer pour y avoir droit.

Marissa Meyer m’a charmée ; fait rire ; émue et donné faim ; en lisant, j’avais tellement envie de macarons et de tartes au citron, de caramel et de pâtisserie, les descriptions sont magnifiques autant pour les desserts de Catherine que pour les différents protagonistes. 
Badin est devenu un de mes héros préférés. 

Si vous avez envie de découvrir l’écriture de Marissa Meyer, c’est le livre à lire puisqu’ici il s’agit d’un one-shot, la différence principale c’est que nous n’avons pas le côté science-fiction présent dans « Les chroniques Lunaires ». 
(Pour rappel, « Les chroniques Lunaires » portent sur Raiponce, Cendrillon, Le petit chaperon rouge et Blanche neige)

J’admire le talent de l’auteure de s’approprier les contes comme elle le fait, elle invente un univers totalement nouveau tout en gardant des éléments du conte orignal pour que l’on puisse le reconnaître. 
vivement le prochain !

Heartless de Marissa Meyer - Young adult fantastique - 608 pages, 18.50€ - Édition Pocket Jeunesse, en librairie le 5 octobre 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit commentaire fait toujours plaisir ♥ Merci 😊

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...