vendredi 26 juillet 2013

Clairvoyance, tome 1 : la maison de l'ombre de Amélie Sarn






Clairvoyance, tome 1 : la maison de l'ombre
de
Amélie Sarn
219 pages 
12 €
Edition J'ai Lu
Décembre 2012
Thriller / Young Adult ( à partir de 13 ans)


« Ses poignets sont attachés. Serrés. La peur est là, à présent. Au même moment, le goût. Celui du sang dans sa bouche. Et des souvenirs. Trois coups frappés au carreau. Le visage derrière la vitre. Et une main , avec une boîte en plastique débordant de framboises. Elle sourit et va ouvrir la porte… »



Emma a 15 ans, son père a quitté le foyer conjugal, sa mère et elle déménage, nouveau foyer, nouvelle ville, nouveau lycée. Dès la première nuit Emma va faire un étrange rêve, elle « voit » une jeune fille de son âge avec son petit frère dans le jardin de leur nouvelle demeure, son rêve lui paraît très réel comme si elle était dans la peau de cette fille qu’elle ne connaît pas. A l’école elle fait la connaissance d’Anaïs et de sa bande de copains, ceux-ci vont lui raconter le passé sombre de sa nouvelle maison, 15 ans plus tôt, Charlotte a été tuée violemment dans la cave. Le meurtrier est en prison mais les rêves d’Emma vont continuer, de plus en plus précis notre héroïne pense que Charlotte essaie de lui faire passer un message, celui de retrouver son assassin. L’adolescente est intriguée par l’enquête menée à l’époque de ce meurtre sordide, suivant son intuition elle va se mettre à interroger les personnes qui ont côtoyé la victime, au départ réticents ils finiront quand même par lui dévoiler certains pans de la vie de Charlotte mais il n’est pas toujours bon de déterrer le passé.

Emma est une adolescente en colère, elle est en conflit avec ses parents, elle en veut à son père d’être parti et à sa mère de faire comme si tout allait bien, ses réactions peuvent parfois agacer mais si je me souviens de mes 15 ans je n’étais pas mieux ^^, même si on n’apprend que peu de choses sur elle on s’y attache facilement en suivant son enquête.
J’ai apprécié «  la relation » entre Charlotte et Emma, Charlotte est présente tout le long du livre grâce aux rêves d’Emma, c’est le personnage que j’ai préféré.
Les autres protagonistes sont dans l’ensemble bien construits, on ne connaît pas grand-chose d’eux mais cela ne m’a pas dérangé, ils ont tous leur importance dans le roman, chacun aidant Emma dans son enquête, amenant un indice, une piste. Même si l’auteure « survole » la description de ses personnages ils n’en sont pas pour autant lisses, par ses protagonistes Amélie Sarn aborde des faits de société importants comme le handicap, le divorce, etc.  L’auteure construits ses personnages intelligemment, ils sont réels,  on pourrait  les croiser dans notre vie, ils ne prennent pas une place trop importante, l’auteure se concentre sur l’intrigue et ce n’est pas pour me déplaire.

Dès les premières pages du livre l’auteure nous embarque dans l’histoire, on commence le livre par un prologue où on lit les derniers moments que Charlotte a vécu. On se pose des questions immédiatement. L’attrait est encore renforcé par les rêves, les flashs d’Emma, nous nous mettons nous aussi sur la piste du tueur , un livre bien construit ; le meurtrier n’est pas celui que je pensais , le suspens perdure sans pour autant être haletant .  La fin est rapide, même si j’ai été surprise j’aurais aimé un développement un plus étoffé des derniers chapitres, c’est crédible mais un peu plus de détails le livre aurait été parfait. J’ai apprécié aussi que la fin soit « fermée », il y a un 2e tome mais on peut très bien lire ce livre seul, j’ai feuilleté quelques pages du second livre, on retrouve Emma et Anaïs mais c’est une autre intrigue .

Le style de l’auteur est simple, Amélie Sarn ne s’embarrasse pas de fioritures , on va à l’essentiel (même si je pourrais reprocher certains passages inutiles comme la description des repas d’Emma), l’ensemble du roman est fluide, sans être original la relation entre Charlotte et Emma est très bien construite, c’est un roman qui se lit rapidement avec ce qu’il faut pour en faire un bon thriller, des passages obscurs, des moments suffocants, des pistes que nous suivons et qui au final s’avèrent fausses .

J’ai bien aimé ce livre, il s’adresse à un lectorat assez jeune mais reste une belle découverte pour moi, sans être haletant ni gore j’ai été embarquée dans ce roman, sans me marquer pour longtemps cela reste un livre à découvrir.
Il pourra intéresser des adultes qui auraient envie de découvrir un thriller sans prise de tête mais à déconseiller à ceux qui recherchent des sensations fortes.

A lire pour passer un moment de lecture détente.

Le 2e tome est sorti le 13 mars 2013 
Clairvoyance, tome 2 : la falaise écarlate 

9 commentaires:

  1. La couverture m'a toujours fasciné... Et le résumé m'encourage vivement ! Je pense lire cet ouvrage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je l'ai acheté pour la couverture et le tome 2 aussi :)
      Bisous et merci pour ton passage ici

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup la couverture mais pour le coup, j'ai peur que ça soit trop jeunesse pour moi, d'après ton avis.
    Je ne sais pas, je mets de côté, on verra bien.
    Merci beaucoup pour ton article.
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. C'est plus jeunesse que ce que je lis d'habitude oui , ça reste un bon livre malgré tout :)

    RépondreSupprimer
  4. Il me tente bien, depuis le temps qu'on en parle ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve la couverture super jolie! Je vais peut-être me laisser tenter :)

    RépondreSupprimer
  6. Moui, ça me rappellerait presque Le cueiller de fraises (à peu près même couverture puis une histoire de meurtre sans sensation forte). Même si ton résumé est tentant, je ne pense pas que je tenterai, je suis plus rattachée au gore, moi. x)

    RépondreSupprimer
  7. Cette saga me tente bien à moi aussi! Et puis les couvertures sont vraiment "accrocheuses"!

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire fait toujours plaisir ♥ Merci 😊

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...